Avril 2018

Prévenir les phénomènes de radicalisation dans le travail d’accompagnement des jeunes

En s’appuyant sur les travaux qu’elle a menés dès 2008 sur les questions liées aux phénomènes de radicalisation (voir l’étude « Jeunes et radicalisation » en cliquant ici ) ainsi que sur l’expertise de ses formateur.trice.s, l’ADRIC intervient depuis trois ans en direction de différents professionnel.le.s  (agents de collectivités, acteurs jeunesse, acteurs de la prévention et de la justice, du logement social, de l’insertion professionnelle) à travers des formats adaptés aux attentes des structures partenaires (cycles de formations, ateliers, séminaires, conférences, etc.).

Durant ce début d’année 2018, plusieurs projets de formation ont été menés par l’ADRIC sur cette problématique.

A la demande de la Ville de Saint-Denis, un programme de formations a été engagé dès 2016, en direction des professionnel.le.s du territoire œuvrant dans les champs de l’accompagnement socio-éducatif et de la prévention. Ces interventions leur ont permis d’acquérir une approche complexe des phénomènes de radicalisations religieuses, d’améliorer leur compétence d’analyse et de repérage des situations à risques, puis d’approfondir la réflexion sur la laïcité et son rôle dans la prévention de ces phénomènes.

D’autres exemples d’actions contribuent à approfondir cette démarche dans le travail d’accompagnement des jeunes.

Dans le cadre de leurs missions d’information, d’orientation et d’accompagnement des étudiant.e.s, les professionnel.le.s du Crous se trouvent de plus en plus confrontés à des situations-problèmes qui relèvent de l’exacerbation des repères identitaires et religieux et les questionnent quant à d’éventuelles dérives.

Suite à un premier module de formation mis en œuvre par l’ADRIC auprès de l’équipe d’assistant.e.s sociaux.les du Crous, un deuxième temps de formation a été proposé en début d’année aux personnels encadrants (directeurs d’unités de gestion, ressources humaines, conseiller prévention, responsable de service social), afin d’aborder cette même problématique mais du point de vue des enjeux liés à l’encadrement et à la gestion des structures.

Il s’agissait pour les stagiaires d’acquérir des connaissances, sous un angle analytique multi-référentiel comprenant les dimensions sociologique, psychologique et politique, de mieux définir le positionnement institutionnel et de renforcer les postures professionnelles.

Parmi les priorités du plan régional de formation 2018 de l’AMICENTRE Val-de-Loire, figuraient les thématiques liées aux phénomènes de radicalisation et aux défis socio-éducatifs que ceux-ci posent dans l’accompagnement des jeunes : ces thématiques suscitent des questions concernant la gestion des expressions religieuses dans l’espace public, les fondamentaux de la citoyenneté laïque et démocratique ainsi que la fonction sociale de ces valeurs dans l’insertion sociale et professionnelle des jeunes accompagnés.

Dans ce cadre, l’ADRIC a proposé une formation de trois jours permettant aux professionnel.le.s de traiter les dimensions complémentaires liées aux savoirs, savoir-être et savoir-faire nécessaires à la compréhension des phénomènes et à la mise en place de démarches pour y faire face, dans le cadre de leurs missions respectives.