Mieux connaître les populations étrangères

Les préjugés, représentations négatives ou clichés et stéréotypes naissent d’une méconnaissance de l’altérité. L’ "étranger" est d’abord un voisin, un collègue de travail, le père ou la mère d’un enfant scolarisé dans la même classe que son propre enfant, mais c’est aussi quelqu’un qui s’est construit par une histoire personnelle, des héritages culturels, des souvenirs, des affinités, des projets.

Connaître l’autre, y compris dans une situation professionnelle, c’est d’abord se connaître soi-même pour mieux comprendre ce qui "fait" l’autre : des origines, une expérience migratoire, une vie familiale, une insertion réussie ou difficile dans la société française. Cette formation propose un ensemble d’outils théoriques et pratiques pour aider les intervenants sociaux à mieux connaître les publics étrangers et d’origine étrangère afin d’améliorer les pratiques d’accueil et d’accompagnement.

Objectifs

- Mieux connaître les publics étrangers ou d’origine étrangère,

- Eviter les représentations stéréotypées,

- Favoriser une communication constructive.