Agir pour l’égalité, une action transversale

En France, les pouvoirs publics se sont engagés depuis quelques années dans une politique volontariste de lutte contre les discriminations. Cette action se base aujourd’hui sur tous les critères de discrimination possibles (origine, sexe, âge, croyances et religions, handicap, orientation sexuelle, etc.) touchant à divers domaines (emploi, logement, santé…). De fait, nombre de dispositifs ont été mis en place et une législation rigoureuse, issue de directives européennes, existe en la matière.

Cependant, pour garantir l’égalité de traitement, il est nécessaire de qualifier les acteurs institutionnels, sociaux et économiques en matière de lutte contre les discriminations, en fonction des réalités de terrain propres à chacun des acteurs, et d’impulser une dynamique d’action coordonnée entre acteurs.

Objectifs

- Sensibiliser les personnels aux processus discriminatoires pour les rendre capables d'entendre les discriminations, c’est-à-dire comprendre ce qui les produit, analyser les mécanismes et les pratiques le plus souvent invisibles (directes ou indirectes, institutionnelles ou non, intentionnelles ou non) qui concourent à la production des discriminations, et écouter les personnes qui ont à subir des discriminations,

- Mettre en oeuvre des pratiques adaptées dans l’intérêt des usagers exposés aux situations ou au risque discriminatoire.