Juillet - A la demande du Conseil général des Hauts-de-Seine, l’ADRIC forme les médiateurs éducatifs du département à la communication interculturelle

Depuis 2004, l’ADRIC accueille chaque été plus de 30 médiateur/es éducatifs du Conseil général des Hauts-de-Seine lors d’un séminaire de 5 jours de formation intitulé "Mieux communiquer dans un contexte interculturel, favoriser la réussite de la médiation".

Les postes de médiateur/es éducatifs au sein des établissements scolaires permettent de cadrer les différentes situations de conflits de communication au sein des établissements à divers niveaux engageant les rapports jeunes-enseignant/es-institution.

Face à la complexité de ces missions, le Conseil général des Hauts-de-Seine a jugé nécesssaire la mise en place de cette formation qui permet aux médiateur/es de se réunir annuellement pour acquérir de nouvelles connaissances, pour en approfondir d’autres et pour réfléchir ensemble à leurs pratiques professionnelles.

Tout au long de la formation, l’implication d’une méthode pédagogique interactive permet de mêler les connaissances théoriques exposées aux expériences et situations vécues par les stagiaires dans leur quotidien professionnel. Ceci afin de créer une culture commune et de dégager une ligne directrice en terme de méthode d’encadrement des publics mais aussi en terme de communication avec le corps enseignant.

Ainsi, les 5 journées proposées s’articulent autour des objectifs suivants :

- comprendre et connaître les enjeux ainsi que les processus d’intégration des populations étrangères et d’origine étrangère ;

- mieux connaître les trajectoires d’immigration et les parcours des jeunes issu/es de familles migrantes ;

- acquérir les outils pour améliorer l’accueil et l’accompagnement des publics d’origines socioculturelles différentes ;

- réfléchir aux objectifs relatifs à la gestion de la diversité culturelle par rapport aux finalités de l’action de médiation au sein d’un établissement scolaire ;

- favoriser une communication constructive en évitant les stéréotypes ;

- savoir repérer les marques d’appartenance, les effets ethnocentriques, les situations de valorisation et de dévalorisation.

Les évaluations réalisées depuis 2004 attestent de l’intérêt des connaissances, des nombreux outils transmis par l’ADRIC et de l’importance d’un travail commun en terme de qualification et de valorisation des métiers de la médiation pour les stagiaires de cette formation.