Octobre - Pour une meilleure gestion de la diversité culturelle dans l’accueil et l’accompagnement social

Le mois d’octobre marque la fin d’une étape de formation réalisée auprès des agent/es de la Communauté d’Agglomération du Val de Bièvre (CAVB). Le temps de revenir sur les acquis d’une formation aux multiples défis…

Depuis 2004, l’ADRIC intervient de manière transversale auprès des agent/es des divers secteurs des communes de la CAVB lors d’une formation intitulée "Pour une meilleure gestion de la diversité culturelle dans l’accueil et l’accompagnement social".

Un engagement fort de la Communauté d'agglomération du Val-de-Bièvre

L’idée que cette formation ne serait efficace que si elle parvenait à créer une véritable culture commune entre les agent/es de tous les secteurs des 7 communes de l’agglomération a été le point de départ des réflexions de la CAVB.

La mise en place d’un Comité de pilotage réunissant des membres de la CAVB, des responsables de formation et de DRH de chaque commune, ainsi que des membres de l’ADRIC a permis de créer cette approche globale en veillant au suivi, à l’évaluation et à la systématisation de la formation.

Une formation globale

Comme tous les agent/es œuvrant dans l’accueil et l’accompagnement des publics, les agent/es de la CAVB sont confronté/es dans leurs missions à la diversité socioculturelle des usager/es et notamment à celle des publics issus des immigrations.

L’accueil et l’accompagnement de ces publics suscitent en effet des interrogations sur la pluralité des modes de conception dans de nombreux domaines : rapport à l’autorité et aux institutions sociales, rapport à l’environnement et au temps, rapport hommes/femmes, parentalité et éducation, etc.

Une meilleure compréhension de cette pluralité permet aux acteur/es de mieux décrypter les besoins et demandes des publics et donc d’optimiser les conditions de leur accueil et de leur accompagnement. Plus globalement elle permet de favoriser l’accès à l’égalité des chances pour tous et toutes.

Une formation riche en acquis spécifiques

Les évaluations réalisées nous permettent de constater la manière dont la formation répond aux attentes des stagiaires ceci grâce à :

1) une articulation entre apports théoriques et méthodologiques spécifiques permettant de décoder et de gérer certaines sources d’incompréhension dans une démarche interculturelle.

La plupart des stagiaires mentionnent le fait que cette formation les amène à adopter une réelle démarche de compréhension en se questionnant sur eux-mêmes et sur la multiplicité de leurs appartenances (profession, âge, sexe, culture, etc.).

La formation permet une meilleure compréhension des publics rencontrés, et surtout un changement de regard primordial dans l’amélioration de la qualité de l’accueil.

"Ce stage m’a fait réfléchir sur moi d’abord, sur mon cadre, c’est-à-dire sur ma manière personnelle d’aborder les gens. Beaucoup de choses sont plus claires aujourd’hui dans ma manière d’aborder les gens que je rencontre professionnellement". (Agent d’accueil).

2) une approche commune et concertée permettant aux agent/es de réfléchir ensemble.

Les stagiaires apprécient le fait de suivre le stage avec les membres de leur équipe, mais aussi avec des agent/es d’autres services et d’autres communes de la Communauté d’agglomération.

De cette transversalité résulte une meilleure cohérence de l’action au niveau des équipes et des secteurs, mais aussi des réflexions et des échanges de pratiques plus complets au niveau de l’agglomération.

"Dans une école où l’on reçoit des parents et des enfants de différents horizons on est forcément confronté aux questions de la communication […]. Le stage nous a permis d’y réfléchir plus profondément en équipe et surtout de constater que nous n’étions pas les seuls à nous questionner." (Animatrice dans une école élémentaire).